Pourquoi ne pas connaître le sexe du bébé avant la naissance ?

Une fois, pour savoir si l’enfant à naître était un garçon ou une fille, il n’y avait pas le choix, il fallait attendre qu’il naisse ! Aujourd’hui, en revanche, il existe des examens très sûrs qui analysent l’ADN, comme l’amniocentèse, mais aussi grâce à l’échographie, vers la 20e semaine, on peut déjà être assez sûr du sexe du bébé.

Avez-vous voulu connaître le sexe du bébé dès que possible ou avez-vous résisté à la curiosité jusqu’au grand jour ?

Si vous êtes encore indécis, voici 10 bonnes raisons de ne pas connaître le sexe de l’enfant jusqu’à la naissance.

Les cadeaux

Lorsqu’il attend un bébé, on lui offre souvent des cadeaux. Mais si le sexe du bébé est un mystère, au lieu de recevoir 10 000 robes roses ou salopettes bleues que vous n’aurez même pas la chance de porter (vu la vitesse à laquelle ils grandissent les premiers mois), ceux qui veulent vous faire un cadeau se dirigeront probablement vers quelque chose de plus utile et de plus unisexe : des fournitures de couches, des ensembles de literie, des jouets. Et peut-être même une grenouillère, qui ne sera certainement pas sans importance puisqu’elle devra être unisexe !

Les commentaires

Vous vous épargnerez les commentaires de ceux qui ont toujours quelque chose à dire, comme “ah, c’est une fille… le péché” ou le terrible “ah, un autre garçon… peu importe, tant qu’il est en bonne santé”.

Le plaisir

Vous voulez mettre en avant le plaisir subtil de garder tout le monde sur les nerfs pendant neuf mois ? Y compris la belle-mère ! Muhahahaha diabolique… !

L’amusement

Vous donnerez à tous vos amis et parents la possibilité de s’amuser en pariant et en essayant de deviner avec leurs “méthodes infaillibles”. Prenez note des pronostics de chacun et, à la fin, annoncez les gagnants et les perdants.

Le risque de se tromper

Pas de risque de meubler une pièce thématique en se basant sur les prédictions du gynécologue, pour se rendre compte qu’il s’est trompé !

Accessoires neutres

Les meubles, vêtements et accessoires neutres que vous lui achèterez peuvent être facilement réutilisés à l’avenir pour ses frères et sœurs.

L’attente

Le jour de votre naissance sera attendu par tous avec encore plus de trépidation et d’intérêt.

Le nom de bébé

Vous serez également moins sous pression en ce qui concerne le nom choisi pour l’enfant. Le top serait de garder même ce secret jusqu’à la fin ! Dans ce cas, au lieu d’un seul nom, il y aura deux noms.

Évite la déception

Pendant la grossesse, vous éviterez de trop imaginer le bébé, ce qui créerait des attentes différentes de la réalité. Ne pas savoir si c’est un garçon ou une fille évitera à votre cerveau de créer une image du bébé et donc, au moment de la première rencontre, il ne peut y avoir aucune déception, seulement de la surprise !

La surprise

Les grandes surprises sont de plus en plus rares dans la vie… c’est peut-être l’une des plus grandes, pourquoi y renoncer ?