L’aromathérapie est une alternative à la prise en charge du bébé de manière naturelle

Prendre soin de son corps et de sa santé est essentiel pour assurer le bien-être des mères et des bébés pendant la grossesse et après la naissance. Mais les médicaments ne sont pas toujours les meilleures options, d’autant plus que les médicaments peuvent avoir des contre-indications et finir par faire du mal.

Une alternative dans ces cas est l’aromathérapie, une technique basée sur l’utilisation de substances naturelles bien concentrées extraites de feuilles, de fleurs et même de graines de plantes aromatiques. Ces substances naturelles sont connues sous le nom d’huiles essentielles qui, en plus de donner un arôme à la plante, contiennent des vitamines, des antibiotiques et plusieurs composants chimiques capables d’augmenter l’immunité, de procurer de l’euphorie, de l’enthousiasme et même de réduire l’anxiété, l’insomnie, la tension et le stress.

Les huiles Os peuvent être utilisées aussi bien dans l’environnement de la maison ou de la chambre de bébé que pour le masser. “L’aromathérapie procure un sentiment de confort et d’attention au bébé. C’est une excellente alternative pour la mère qui veut éviter les médicaments lorsque ses enfants présentent un rhume, des difficultés à dormir, une faible immunité entre autres”, explique l’aromathérapeute Daiana Petry.

Quand faut-il utiliser l’aromathérapie ?

L’aromathérapie peut être utilisée dans les buts les plus divers, en fonction des caractéristiques de chacun. Et il n’y a pas de contre-indication en ce qui concerne l’âge, à condition de faire attention au nombre de gouttes qui seront utilisées dans l’environnement ou au moment du massage. Jusqu’à 1 an, l’aromathérapeute a pour habitude de n’utiliser que deux gouttes d’huile essentielle.

Couverture en crochet pour bébé : 50 belles inspirations et pas à pas

Parmi ses principaux avantages, on peut citer : la lutte contre les vergetures qui apparaissent pendant la grossesse ; au moment de l’accouchement ou juste après la naissance de l’enfant, la création d’un environnement accueillant ; ou encore la prise en charge des problèmes qui surviennent après la naissance, tels que les éruptions cutanées.

Les huiles pour l’aromathérapie et leurs fonctions

Huile végétale de rose musquée : pour les éruptions cutanées du bébé et la réduction des vergetures de la maman.

Huiles essentielles d’orange douce, de lavande ou de citronnelle : pour parfumer l’environnement.

1 goutte d’huile essentielle d’orange douce et 1 goutte d’huile essentielle de basilic diluées dans 10 ml d’huile végétale de cynorhodon : pour masser le ventre du bébé en cas de rhume.

Orange douce : augmente l’immunité, régule la digestion, calme et procure de la joie.

Citronnelle (cidrier) : équilibre le sommeil.

Basilic : réglemente la digestion

Si vous souhaitez utiliser d’autres huiles essentielles, la recommandation de l’aromathérapeute est de chercher un professionnel spécialisé pour avoir l’orientation correcte du mode d’utilisation et de la quantité de gouttes. Certaines huiles essentielles ne doivent pas être utilisées avec les enfants, telles que la menthe poivrée, la cannelle, le clou de girofle et le gingembre.

Comment masser le bébé ?

L’aromathérapeute enseigne la manière correcte de faire le massage :

Versez les gouttes d’huile essentielle dans l’huile végétale et mélangez bien.

Versez quelques gouttes de l’huile préparée sur vos mains et frottez-les sur le ventre du bébé, en faisant des mouvements dans le sens des aiguilles d’une montre pour faciliter l’évacuation.

Le massage peut durer de 5 à 10 minutes, il n’est pas nécessaire de prolonger la durée recommandée.

“Les huiles essentielles pénètrent la couche extérieure de la peau, l’épiderme. Ensuite, ils sont progressivement libérés dans le derme et par conséquent dans le sang, atteignant ainsi le corps entier”, conclut l’aromathérapeute.