À quel âge bébé reconnait ses grands-parents : les étapes du développement

a quel age bebe reconnait ses grands parents

Publié le : 27 novembre 20236 mins de lecture

Dans les premiers mois de la vie d’un enfant, il existe un processus fascinant et progressif d’ancrage des souvenirs, de reconnaissance des visages et de formation de liens affectifs. L’une des questions que beaucoup de parents et grands-parents se posent est : a quel age bebe reconnait ses grands parents ? Dans cet article, nous allons explorer les différentes étapes de développement de la mémoire et de la perception chez l’enfant, pour comprendre à quel moment précis notre petit dernier commence à reconnaître ses grands-parents.

De 0 à 3 mois : une première fréquence de contact avec les proches

Les enfants commencent dès leur naissance à être en interaction avec le monde qui les entoure. Durant les premiers mois de la vie, nos petits sont particulièrement sensibles aux stimulations auditives et visuelles. Étant donné qu’ils ne peuvent pas encore exprimer clairement leurs émotions et leurs préférences, c’est par le biais de ces interactions qu’ils apprennent à connaître les personnes importantes dans leur vie.

La mémoire sensorielle des premières semaines de vie :

À partir du troisième trimestre passé in utero, un fœtus peut déjà entendre la voix de sa mère, et celle-ci lui permet de s’adapter au flux d’informations sonores qu’il percevra une fois revenu à la surface. Ainsi, après la naissance, les bébés montrent une nette préférence pour la voix maternelle qui leur est familière. Les grands-parents doivent donc prendre en compte l’importance de leur présence régulière et de leurs paroles réconfortantes dès les premiers jours de vie de l’enfant.

À lire en complément : À quel âge bébé voit les visages ?

De 3 à 6 mois : des capacités visuelles et auditives en pleine expansion

C’est entre trois et six mois que les bébés commencent réellement à dissocier les visages des personnes qu’ils rencontrent, et ce notamment grâce à l’évolution rapide de leur vue et de leur ouïe, largement consolidées autour du 5ème ou 6ème mois. C’est dans cette période qu’un enfant commence à fixer intensément les yeux des autres personnes, cherchant ainsi à établir un lien avec elles.

L’importance du contact visuel régulier :

Au fur et à mesure que l’enfant grandit, son aptitude à reconnaître certaines expressions faciales s’améliore significativement. Des études montrent que les enfants sont particulièrement sensibles aux changements survenant au niveau du front, des sourcils et des yeux.

Il est donc essentiel pour les grands-parents d’être présents et de partager des moments de complicité avec leur(s) petit(s)-enfant(s), en engageant fréquemment le regard. Un tel contact visuel est non seulement stimulant pour le cerveau du bébé, mais également apaisant et rassurant pour lui.

À parcourir aussi : Bien observer son nouveau-né : ce qui est normal...

De 6 à 12 mois : des souvenirs et des attachements affectifs qui se créent

C’est au cours de la deuxième moitié de leur première année que les bébés développent une mémoire à plus long terme. Ils sont alors capables de se souvenir d’expériences passées, et commencent à reconnaître leurs proches. Les premières esquisses de la notion familiale apparaissent : parents, frères, sœurs, tout le monde a sa place dans le cœur du bébé… y compris les grands-parents !

La période de l’angoisse de séparation :

Autour du huitième mois, les enfants peuvent éprouver ce qu’on appelle généralement l’angoisse de séparation. Cette phase est en réalité nécessaire au bon développement émotionnel de l’enfant et témoigne de ses liens affectifs avec les personnes qui comptent pour lui. En effet, cela signifie que votre bébé ressent désormais une profonde affection pour vous, et ne veut pas être séparé de vous.

Les grands-parents ont donc un rôle essentiel à jouer durant cette étape cruciale en soutenant, rassurant et consolant leur petit-enfant.

Au-delà de la première année : entre routines familiales et premiers mots

Après leur première année, les enfants commencent généralement à acquérir un vocabulaire de base comprenant quelques mots courants tels que « papa », « maman » ou encore « non ». Il n’est pas rare que certains petits commencent également à désigner leurs grands-parents par des mots spécifiques.

Le rôle indispensable des grands-parents dans la socialisation de l’enfant :

En plus de participer activement à l’éducation et au bien-être de leurs petits-enfants, les grands-parents contribuent grandement à leur socialisation. En partageant des moments privilégiés avec eux tels que des promenades, des lectures ou encore des jeux, ils renforcent le lien affectif qui les lie, mais aussi leur permettent d’apprendre à connaître et interagir avec différentes personnes.

À lire aussi : À quel âge bébé reconnait son prénom ?

Privilégiez une communication en perpétuelle évolution

Au final, le développement des capacités sensorielles et cognitives chez le bébé est un processus complexe et progressif, où différentes étapes sont nécessaires pour aboutir à une reconnaissance claire et durable des proches, dont font partie les grands-parents. Il est donc important de prendre conscient des différentes étapes et de faire preuve de patience tout en gardant à l’esprit que chaque enfant est unique et évolue à son propre rythme.

Comment calmer un bébé qui pleure ?
Comment faire passer le hoquet chez bébé ?

Plan du site