Comment soulager l’eczéma et les démangeaisons de votre bébé ?

soulager l'eczéma et les démangeaisons de votre bébé

L’eczéma se manifeste par une sécheresse de la peau provoquant des démangeaisons d’intensité variable. Si les enfants sont les plus touchés par cette maladie, les bébés atteints ne sont pas rares. Voici alors quelques solutions pour soigner cette anomalie qui gâche le bien-être de votre nourrisson.

Comment éviter au bébé ces agressions cutanées ?

Même si cette maladie est inoffensive, dans la mesure où elle ne présente pas une menace réelle pour la vie de votre enfant, elle reste toutefois la cause d’une grande sensation d’inconfort au quotidien et de troubles du sommeil. Pour éviter à votre bébé l’apparition de ces lésions cutanées, vous devez prêter une attention particulière à sa toilette. Pour cela, laissez de côté les savons et les détergents qui ont la réputation d’irriter la peau et optez pour une lotion à ph neutre spécialement destinée aux tout-petits. Vérifiez aussi que la lotion savonneuse que vous utilisez ne contient pas de parfum.

Le deuxième conseil eczéma bébé, c’est de ne pas exposer votre enfant à des températures trop élevées. La chaleur et la transpiration sont des facteurs aggravants pour ce type de réaction cutanée surtout pour les peaux sensibles. Les températures trop basses sont aussi à éviter. Votre enfant devra également porter des vêtements qui ne favorisent pas les frottements agressifs. La laine, par exemple, fait partie des textiles qui provoquent des démangeaisons même si votre enfant ne souffre pas de cette maladie. Préférez plutôt des matières souples et aérées comme le coton et la viscose. Enfin, vérifiez toujours que votre bébé a les ongles parfaitement coupés. Cela l’empêchera surement de se gratter, sachant qu’un grattage répétitif irrite davantage la peau.

Les dermocorticoïdes : un médicament efficace

Disons que vous avez tout essayé ! Mais les rougeurs sont palpables sur la peau de votre enfant : il s’agit bien là d’un eczéma du bébé. Vous pouvez alors envisager des soins médicaux tout en tenant compte de la sensibilité cutanée de votre nourrisson. Sachez alors que l’eczéma atopique peut être soigné avec des dermocorticoïdes. Ces derniers font partie des seuls immunodépresseurs qu’un bébé peut prendre.

Dans la classe des dermocorticoïdes, il y a 4 grandes catégories dont chacune d’entre elles correspond à un niveau d’intensité allant du plus faible au plus fort. Votre pédiatre sera en mesure de vous orienter vers la catégorie qu’il faut choisir selon la gravité des lésions et des rougeurs. A priori, une seule application quotidienne suffit. Vous pouvez augmenter le rythme si vous ne constatez aucune amélioration et espacer les applications une fois que les symptômes auront diminué. Soyez vigilant pour les doses utilisées ! Comme pour tout médicament donné à un enfant en bas-âge, il est important de s’intéresser aux effets secondaires. Pour les dermocorticoïdes, rares sont les résultats indésirables pour la peau, à condition de rester attentif au dosage. Pour éliminer tout risque potentiel, évitez les produits avec un grand niveau d’activité et d’intensité. D’ailleurs, si votre bébé a moins d’un an, prenez toujours le niveau le plus bas. De cette manière, vous aurez la garantie que votre enfant réagira favorablement au traitement tout en ayant la possibilité de passer au degré supérieur si nécessaire.

Émollients et médicaments antihistaminiques pour mettre un terme aux démangeaisons

Si les émollients sont considérés comme un traitement efficace, c’est parce qu’ils s’attaquent à l’anomalie en profondeur. Ils ne traitent pas les symptômes, mais l’origine du problème. Dans ce cas, c’est la sécheresse cutanée. Les émollients permettent alors de maintenir une bonne hydratation pour votre peau notamment au niveau des couches épidermiques superficielles. Vous pouvez y avoir recours comme soin préventif tout comme pour soigner la maladie lorsqu’elle s’est déjà installée et qu’elle commence à provoquer la gêne tant redoutée.

Les émollients mis en vente présentent différentes compositions. Vérifiez alors que celui que vous comptez utiliser ne contienne ni conservateur ni parfum. Ces derniers peuvent, en effet, provoquer de nombreuses allergies chez l’enfant. Par ailleurs, il est vivement recommandé de choisir une pommade grasse qui pénètre mieux à l’intérieur de la peau. En revanche, en cas d’inflammation, appliquez plutôt une lotion aqueuse. Dans un cas comme dans l’autre, l’application doit se faire 2 à 4 fois par jour à la sortie du bain quand la peau est encore humide.

A savoir : Même si les médicaments antihistaminiques sont prescrits pour les démangeaisons sévères, ils doivent rester votre dernier recours. Attention, il ne faut pas perdre de vue qu’ils contiennent un fort dosage auquel la peau fragile de votre nourrisson peut réagir négativement.

Des recettes de grands-mères : les vertus des soins naturels

  • L’huile végétale de nigelle est très efficace pour traiter l’eczéma du bébé. Jadis utilisée par les pharaons pour ses propriétés anti-inflammatoires, elle permet la régénérescence des zones de lésions de la peau. Deux à trois applications par jour soulagent les démangeaisons et réduisent les rougeurs de manière significative.
  • Donner des bains de sel d’Epsom à votre enfant est la solution idéale pour que la peau absorbe une quantité suffisante de magnésium. Cet oligo-élément apaise les plaques irritées sans pour autant augmenter la sécheresse de la peau.
  • En prenant une cuillère à café d’huile de périlla tous les jours, votre bébé fait le plein d’omégas 3. L’huile peut être mélangée au lait dans un biberon sans même qu’il ne s’en rende compte. Voilà comment la peau se nourrit en diminuant les zones d’irritation grâce aux bienfaits des acides gras.

Les soins naturels sont vivement recommandés pour traiter cette anomalie. Votre enfant aura la peau bien hydratée et pourra ainsi dormir tranquillement même pendant les poussées d’eczéma !